L'agriculture



Un parcellaire morcelé et accidenté

Le canton de Lormes se caractérise par un paysage bocager et forestier, constitué de vallées, de parcelles très morcelées à dominantes herbagères. Une zone Nord Ouest se démarque par des parcelles plus importantes et par davantage de cultures. La beauté de ce paysage (réseau de chemins, de haies, de parcelles entretenues…) ressort  comme un véritable atout pour cette zone, attirant de nombreux touristes et randonneurs.

Des sols et prairies humides
La part des prairies humides est très variable selon les communes.  De nombreux cours d’eau traversent les parcelles ce qui évite généralement l’abreuvement des animaux. La présence de ces prairies humides offrent également des avantages en période sèches (pousse de l’herbe…). Enfin, la diversité floristique y est riche. La qualité de cette ressource en eau est jugée globalement satisfaisante.

Un réseau de haies entretenues
Beaucoup de haies ont disparu du paysage (davantage dans les zones de cultures) afin de faciliter les conditions de travail. Il semble qu’on ait aujourd’hui atteint en ce domaine un niveau d’équilibre; les haies restantes servent de protection et d’enclos naturels pour les animaux, mais aussi permettent de combattre l’érosion dans certaines zones vallonnées. En contrepartie, leur entretien demande une charge de travail importante et parfois l’utilisation de matériel spécifique.

Une production dominante : l’élevage charolais
Le canton de Lormes se caractérise par des exploitations agricoles spécialisées dans la production de broutards charolais. Les éleveurs du canton et du Morvan en général sont reconnus comme des "naisseurs", et ne pratiquent que très peu l’engraissement.

La diversification, source de valeur ajoutée.
La commercialisation des ovins et des bovins charolais est très diversifiée localement : marché au cadran de Corbigny, groupements de producteurs, maquignons. Par contre, des difficultés existent pour les autres races, notamment limousine, qui trouvent leurs débouchés hors département (Lyon). La proximité des coopératives et des dépôts reste un atout pour la livraison des céréales.
Compte tenu notamment de l’application de la PAC et de la pression foncière, plusieurs agriculteurs recherchent de nouvelles valeurs ajoutées, soit à travers de nouvelles productions (plantes médicinales, vente directe de produits locaux de qualité), soit à travers de nouveaux modes de production (agriculture biologique, engraissement…).

Le Morvan, une destination prisée par les touristes et les retraités
Le Morvan est très apprécié des personnes (hollandais, nouveaux retraités) cherchant à acquérir des résidences secondaires, restaurant ainsi le patrimoine bâti. La clientèle touristique et les nouveaux arrivants contribuent au développement de nouvelles activités (nouveaux débouchés pour les produits locaux de qualité).

     agri2.jpgagri3.jpgagri4.jpg
















  • 1
  • 2
  • 3